Bienvenue à Louveigné  
 
  
 
 
 
 



Jumelage Louveigné - Le Perréon

Historique

Le 30 avril 1970,il neigeait.Quarante-cinq habitants de Le Perréon arrivaient à Louveigné pour la première fois …
Ce fut le début de grandes festivités à Louveigné.

Le Perréon, village de 850 habitants en 1970, blotti dans les vignes dont le cépage 3 Gamay" donne cet excellent vin : le Beaujolais.Cette commune est située au pied des monts du Beaujolais (très joli) à une dizaine de kilomètres de l'autoroute de MACON et VILLEFRANCHE-SUR-SAONE, soit à 620 km de Louveigné.
Ce 30 avril 1970, en fin de journée, venant de Remouchamps, lorsqu 'apparut debout au devant du car, radieuse la blanche et gracieuse silhouette de la Reine du Beaujolais : Hélène PERREON, eh oui ! l'enthousiasme éclata en un cri spontané " Vive Le Perréon " !
Dès ce moment, nous savions que le jumelage était une réussite. Il a permis notamment de nous découvrir nous-mêmes Louveignétois, de découvrir au sein de notre communauté des forces insoupçonnées : celles de l'entente, de la collaboration et de l'amitié. Et cela, c'est notre plus belle découverte. Amis de Le Perréon, soyez-en remerciés.

Ce texte libellé sur les chartes du jumelage actait officiellement une nouvelle amitié FRANCO-BELGE :
" Nous maires du Perréon et de Louveigné librement désignés par les suffrages de nos concitoyens. Certains de répondre aux aspirations profondes et aux besoins réels de nos populations. Sachant que la civilisation occidentale a trouvé son berceau dans nos anciennes communes ... En ce jour, prenons l'engagement solennel de maintenir des liens permanents entre les municipalités de nos communes. De favoriser en tous domaines les échanges ... De conjuguer nos efforts afin d'aider dans la pleine mesure de nos moyens au succès de cette nécessaire entreprise de paix et de prospérité : l'unité européenne "
C'est l'ébéniste local, Jean Rousselle (meubles éternels) qui, le premier, jeta le pont de l'amitié : il campait un jour comme par hasard près de Le Perréon, l'envie lui prit de parler avec les vignerons. Le Beaujolais et les caveaux firent le reste. Une délégation du comité des Commerçants Réunis de Louveigné, présidée par Lucien Léonard ( le boulanger) se rendit à Le Perréon, c'était en 1969. Albert Meunier, Président de la Cave Coopérative de Le Perréon mena à bien tous les contacts. Sa sensibilité et son sens de l'organisation convainquirent les Louveignétois présents. Le jumelage était né.
Rappelez-vous habitants de Louveigné et de ses hameaux visités, ces belles journées des 1er et 2 mai 1970, le défilé dans la rue du Centre baptisée à cette occasion " rue du Perréon " emmené par la Reine du Beaujolais, le fromage " Lo'gné ", mais aussi le lait ... dégusté à Cornemont et cette soirée inoubliable sous le chapiteau où tous les enfants de la commune chantaient la joie de ces beaux jours et Jacques Hustin " La Marijuana ".
Aisni se sont succédés jusqu'à 2002 quelques 20 voyages entre Louveigné et le Perréon sous la conduite des Présidents du Jumelage : Lucien Léonard, Fernand Quitin, Gilbert Garnier, Michel Lambion, Philippe Noirfalize, Jacques Verbesselt et enfin la première dame Arlette Frisque.
S'en suivirent en :

1971 : Premier voyage à Le Perréon.
Inauguration de la rue de Louveigné. Danielle Duchatelet était élue " Mademoiselle de Louveigné ". Quatre-vingt-deux Louveignétois visitaient ce beau pays et les caveaux dont les splendides chais du château " La Chaise ".

1972 : A Louveigné.
Trente-deux Perréonais. Marie-Jeanne Paquay de Deigné était élue " Miss Louveigné "; ses demoiselles d'honneur étaient Mireille Haxhe et Chantal Grandry, elles coupèrent le ruban de la foire commerciale et rehaussèrent un défilé de mode. Michel Lemaire de la RTB animait le bal.

1975 : A Le Perréon.
Nous étions là pour le quarantième anniversaire de la fanfare " Les Echos de la Vigne ". Monsieur Geoffray était Maire de Le Perréon. Un an après, il y eut les fusions de communes en Belgique. Georges Flagothier était Bourgmestre de la nouvelle entité. Le Maire de Le Perréon hésitait à continuer ce jumelage. Le comité de Louveigné et notre Bourgmestre rassurèrent la municipalité. Louveigné et ses hameaux garderaient bien leurs affinités propres. A Louveigné, on avait posé les égouts dans la rue du Perréon.

1980 : A Louveigné.
Cinquante-cinq Français assistaient à la projection du film "super8" réalisé par Walther Leruth lors du premier jumelage en 1970, un splendide document.

1981 : A Le Perréon.
Albert Meunier commentait la visite de la cave coopérative de Le Perréon. Nous participions à un terrible concours de pétanque par triplettes mixtes qui voyait la victoire de Chantal Grandry, Madame Terrier et le doyen des jumelés le père Aulas.

1983 : A Louveigné.
Radio FM 56, en direct de Louveigné, commentait et animait les activités du jumelage, notamment les chorales de Pépinster et de Louveigné ( direction Camille Vermeire) ainsi qu'un tournoi de bouchons à Andoumont.

1985 : A Le Perréon.
Inoubliable pique-nique près de la chapelle située au sommet du Mont Brouilly. Visite de la grange Charton à Regnié ( qui depuis est devenu le dixième cru du Beaujolais - Merci Bernard Pivot ... frère d'un viticulteur de Regnié). Notre Bourgmestre, qui avait eu le privilège d'accueillir le Pape à Banneux la même année, avait offert au Curé de Le Perréon, une photo commémorant l'évènement.

1987 : A Louveigné.
Nos jumelés nous faisaient l'honneur et le plaisir de monter avec leur fanfare " Les Echos de la Vigne " dirigée par Jean-Charles Dumas. Que de monde à loger ! Nous emmenions toute cette troupe naviguer sur la Meuse à bord du " Comté de Dahlem ", direction Visé et la visite du Musée-charbonnage de Blégny-Trembleur. Après les " gueules noires" ce furent les "gueules de bois".

1989 : A Le Perréon.
Michel Plasse était le Président. Le Député Perut recevait la délégationbelge. Nous découvrions la Roche de Solutré, chère au Président Mitterand. Nous y dégustions l'excellent vin blanc " Pouilly Fuissé ".

1990 : A Louveigné.
Septante-et-un Perréonais étaient du voyage. C'était l'année du Centenaire de la commune de Le Perréon, de sa dé-fusion avec la commune de Vaux-en-Beaujolais (Clochemerle). C'était aussi le vingtième anniversaire du jumealge. Nous recevons nos amis sous un chapiteau Place des Combattants. Madame la Vice Consule de France est présente à la réception.Nous visitons en cortège emmené par la fanfare de St Pollien des Prés : Andoumont, anneux, Stinval, Sendrogne, Cornemont, où chaque Comité de Quartier rivalisait d'originalité et de spontanéité.

1992 : A Le Perréon.
Maurice Chervet, Président nous faisait visiter le joli pays des Pierres Dorées, région typique du Beaujolais et eut l'excellente idée de faire un détour par le caveau de Clochemerle situé juste à côté de la célèbre pissotière où afin d'immortaliser ce lieu célèbre, de nombreux petits oiseaux Louveignétois sortirent des appareils photographiques ... Le soir, au banquet, nous savourions un délicieux faux§filet au Brouilly.

1994 : A Louveigné.
René Brialmont, chantre wallon, évoquait avec humour, la bataille de 1870§1894 sur notre territoire, là ou les Français battirent définitivement les troupes autrichiennes. Un monument érigé au-dessus de la Redoute en témoigne. Nous visitons l'Ardenne, dont la brasserie d'Achouffe, la ville de Durbuy et le Musée de la Guerre à La Gleize.

1996 : A Le Perréon.
Visite du Musée du vin à Romanèche-Torrin et la roseraie de Lyon.

1998 : A Louveigné.
Nous faisons découvrir à nos jumelés un beau coin de Flandre : le Domaine de Bokrijk, le Musée du Genevièvre et le Musée de la Mode à Hasselt. Jean-François Burny, nouveau Président du Comité de Jumelage, étalait lors du banquet, ses talents d'animateur.

2000 : A Le Perréon.
Quatre jours paisibles avec des jeux intervillages, visite du Cloître de Salles-en-Beaujolais et des chais de la Maison François Paquet à Le Perréon.


Lors des différents échanges, les municipalités s'offrent un cadeau souvenir : des étains, un splendide vitrail placé dans la Salle des Combattants, nous avons offert un banc taillé dans le petit granit, etc ...
Innovation cette année, l'Administration Communale de Sprimont offrira des bandes dessinées belges qui seront à la disposition des lecteurs de la Bibliothèque Municipale de Le Perréon.

Un de nos célèbres dessinateur liégeois, François Walthéry : Natacha, le vieux bleu, le p'tit bout de chique, nous a créé un dessin original spécifique à l'évènement du jumelage. Il nous a autorisés à le reproduire sur les différents documents du jumelage. Un grand merci, Monsieur Walthéry, pour ce geste sympa. Une dizaine de vos livres feront la joie des lecteurs de le Biblliothèque de Le Perréon, votre dessin original y sera accroché. Nos amis Français ont bien de la chance puisque vous avez gentiment dédicacé ces livres.

                

Depuis Noé, un privilège de l'homme est de boire sans avoir soif : tous les méchants sont buveurs d'eau, c'est bien prouvé par le déluge. Nous ignorions peut-être cette citation, mais depuis le 1er mai 1970 jusqu'à ce jour, tous les gentils que nous sommes sont devenus buveurs de Beaujolais. Cela c'est la réalité.


   Merci à Josette et Michel Lambion d'avoir rassemblé ces souvenirs.   
Mai 2002